Coupe fromage arc

Il est tout en acier, et si, à le voir, on ne dirait pas un couteau, en réalité, il coupe comme si c’en était un. Logiquement, il faut l’utiliser pour les fromages droits, autrement il n’aura pas l’effet désiré. Avec le fil, il peut trancher les fromages mous et tendres, la poignée servant à exercer la juste pression pour la coupe. En passant à travers le fromage, le fil le coupera nettement sans avoir l’adhésivité à la pâte qu’aurait un couteau.
Il est idéal pour les fromages à pâte filée, les frais et mous, l’important étant qu’ils n’aient pas une croûte dure ou semi dure. Il est aussi bien utilisé pour le gorgonzola que pour les fromages à pâte persillée, les croûtes fleuries, les bûches de chèvre et divers fromages de chèvre à pâte filée.

Pour une coupe correcte des fromages, il faut avant tout connaître leurs caractéristiques respectives, pas seulement externes mais aussi internes. Car, utiliser un couteau non adapté pourrait endommager la pâte du fromage.

Evidemment, la remarque que vous pouvez vous faire spontanément est la suivante : du moment qu’il a une lame tranchante, n’importe quel couteau peut couper n’importe quel fromage …. bien sûr que oui ! Mais si vous utilisez un couteau à dent, il pourra laisser sur la pâte des stries provoquées par la lame non lisse. La chose la plus simple pour faire comprendre ce concept est de penser au vin. Il est exact que n’importe quel verre peut contenir du vin, mais si vous ne voulez pas seulement le boire mais le déguster, alors, chaque vin aura son calice adapté. C’est valable pour le fromage également. Pour le couper de manière idéale afin de le présenter à une dégustation par exemple, il faut avoir le couteau correct et surtout connaître la technique correcte. 

Print Friendly, PDF & Email